pano
13.10.2016

De jeunes aspirants policiers découvrent la réalité du terrain à Morges

A l'image de ces deux policières de proximité de la PRM, ici au marché, les stagiaires effectueront des patrouilles dans les rues, Photos Céline Reuille
A l'image de ces deux policières de proximité de la PRM, ici au marché, les stagiaires effectueront des patrouilles dans les rues, Photos Céline Reuille
A l'image de ces deux policières de proximité de la PRM, ici au marché, les stagiaires effectueront des patrouilles dans les rues, Photos Céline Reuille
A l'image de ces deux policières de proximité de la PRM, ici au marché, les stagiaires effectueront des patrouilles dans les rues, Photos Céline Reuille

MORGES - Une fois n'est pas coutume, la ville de Morges se colore de bleu, à l'occasion d'un stage de formation pratique de deux jours, organisé à l'intention des élèves de l'Académie de Savatan. Ces journées, qui mobiliseront 71 aspirants vaudois sont organisées parallèlement à Gland, Lausanne et Renens. Dans les rues de La Coquette, les participants s'initieront aux tâches de la police de proximité. Notamment le dialogue avec la population.

Durant deux jours, ces jeudi 13 et vendredi 14 octobre 2016, le centre ville de Morges va grouiller d'hommes et de femmes vêtus de bleu azur... Point d'actualité tragique, toutefois, qui motive ce déploiement spectaculaire et peu usuel de forces de l'ordre. Comme Gland, autre ville sur la Côte concernée, et à côté de Lausanne et Renens, La Coquette offrira un décor et un terrain grandeur nature à un stage pratique réunissant 71 aspirants actuellement en formation dans le cadre de l'Académie de police de Savatan. Parmi lesquels quatre jeunes engagés par Police Région Morges.

Au cours de modules d'une demi-journée chacun, les participants pourront, en particulier, se familiariser avec le travail quotidiennement accompli par la police de proximité. Concrètement, après une brève explication à la caserne des pompiers, ils effectueront des patrouilles en solo dans les rues, voire dans un centre commercial, sous le regard attentif et avec l'accompagnement de policiers dûment formés, à même d'intervenir en cas de besoin. Ils s'initieront à des tâches de surveillance et d'observation, ainsi qu'au dialogue avec le public.  A l'école, ils sont souvent confrontés à des comédiens qui jouent un rôle, pas à de vrais gens. C'est une expérience qui leur manque, explique le capitaine Clément Leu, remplaçant du commandant du corps et chef d'état-major de Police Région Morges. Pour anticiper l'événement et prévenir les craintes éventuelles, limitées à la visibilité d'un tel dispositif, l'accent a été mis, de la part de Police Région Morges et de la Ville sur l'information, auprès de la population et des commerçant.

 

MR, Journal La Côte 

 

[Lien sur l'article]